Pondre une suite, un plaisant challenge !

A

 

Ces derniers temps, un dilemme me tenaillait. Attendre ou ne pas attendre d’avoir envoyé mon manuscrit aux ME avant de commencer à publier sur Wattpad Amour, flingues et macaronis, la suite de Le prince charmant existe ! ( Il est italien et tueur à gages ) ? 

Finalement, mon impatience et ma volonté de le partager ont raflé la mise, j’ai commencé à publier les premiers chapitres.

Attention. Cet article ne contient pas de « véritables » spoilers, mais il aborde le making-off de l’écriture d’Amour, flingues et macaronis. Il vaut donc mieux avoir lu au moins le résumé et le début de l’histoire avant de lire cet article, car j’évoque les personnages ( anciens et nouveaux ) et j’explique une partie des thèmes exploités. 

Cela fait quelques semaines que je m’investis dans l’écriture de cette suite, qui à mon grand étonnement avance aussi bien que mon premier tome ( que j’ai écrit en un peu plus d’un mois, pour tout vous avouer. Une amie m’a dit que j’écrivais extrêmement vite, je suppose qu’elle a raison… ) Les 3/4 du livre sont déjà écrits et tout coule de source. Les scènes se succèdent sans temps mort dans ma petite tête comme si je visionnais un film. Je crois pouvoir dire que mes personnages, que j’adore toujours autant, sont encore plus déjantés dans cette suite. Mais en sept ans, ils ont tous changé. Certains ont pris des décisions pénibles et encaissé d’autres coups durs. Et ce n’est pas terminé, loin de là.

D’un autre côté, ce tome deux reste un challenge pour une simple et bonne raison : la réception du lectorat. Je m’explique. Quand j’ai écrit le premier tome, je ne pensais pas à mes lectrices puisque j’ignorais qu’il serait lu et apprécié par autant de monde. Au fil des commentaires, j’ai constaté que certaines d’entre elles s’étaient beaucoup attachées à mes personnages, notamment à mon couple de héros, Robyn et Valentin. Deux personnages que je ne ménage pas dans ce deuxième tome… Plus d’une fois, je me suis demandée en écrivant : « Est-ce que cet aspect de l’histoire va plaire aux lectrices fans du couple ? Ne vont-elles pas être déçues par mes choix ? » Pour autant, je ne voulais rien changer à mon idée des choses pour coller aux conventions et/ou aux attentes. Je n’aurais pas écrit de tome 2 si tout allait bien dans le meilleur des mondes. Pour moi, il n’y aurait eu aucun intérêt à décrire un bonheur sans nuage. Mais je vous avoue que, juste avant de publier le prologue et les trois premiers chapitres sur Wattpad, j’ai eu une petite pointe de pression. Bien sûr, je suis rapidement passée à autre chose.

Bref, je tenais à dégager une problématique : un amour profond peut-il résister à toutes les épreuves ?

Je tenais en effet à aborder le thème douloureux de la séparation d’un couple qui s’aime encore. Deux cœurs brisés qui doivent réapprendre à à vivre chacun de leur côté après sept années de passion, de complicité et de tendresse. Un mariage menacé par des événements qui dépassent Rob et Val comme si le sort se liguait contre eux. Une petite famille fragilisée par leur rupture et, par conséquent, la mise à mal d’une relation mère-fille ( autrefois fusionnelle ) entre Robyn et Anya qui aime profondément son beau-père. Au début du livre, l’adolescente ne comprend pas le choix de sa mère et lui en veut beaucoup d’être partie dans le dos de Valentin sans lui avoir demandé son avis à elle. Par conséquent, elles ont du mal à communiquer et, lorsqu’elles le font, cela vire systématiquement au règlement de comptes. Certaines scènes de conflits étaient un peu dures à écrire émotionnellement parlant, du fait de leur réalisme.

Comme dans le premier tome, un danger de mort plane au-dessus de la tête des héros. La mafia italienne les surveille dans l’ombre. Je n’en dis pas plus à ce sujet, car cela fait également partie de l’intrigue au même titre que la séparation. Ce sont les deux fils conducteurs principaux.

On retrouve donc Robyn, Valentin, Anya, Giacomo, Nina ( et plus brièvement Lili, qui se fera désirer avant son apparition ) mais aussi les nouveaux personnages qui apparaissent dans leur cercle. Angelica ( la gérante du restaurant de Val ) Giulia ( la femme de ménage italienne de la famille Massari ) Erwann ( un ami de Rob qui a des vues sur elle ) Yann ( le vieux patron de Rob et père d’Erwann ) Lola ( la meilleure amie d’Anya ) et enfin les deux grands vilains de l’histoire, les redoutables gangsters de la mafia de Rome, Mike et Giovanni Don Vittorio, qui sont bien plus dangereux que les tueurs à gages russes et l’ex mari de Rob du premier tome.

Si les personnages et l’histoire évoluent, le fond aussi. J’ai parfois inclus le point de vue d’Anya, Giacomo et Nina pour compléter celui de Rob et Val. Cela donne une autre dimension à l’intrigue générale. Anya la rebelle qui traverse sa crise d’adolescence, Giacomo et Nina qui sont à l’aube d’un bouleversement majeur dans leur vie… Sincèrement, je me suis éclatée à écrire leurs scènes et mon affection envers eux s’est encore renforcée dans ce deuxième tome.

Pondre une suite implique plusieurs contraintes. Eviter d’être redondant, mais placer quelques références ( subtiles ou… pas !) à Le prince charmant existe ! ( Il est italien et tueur à gages ). Trouver une histoire intéressante comportant de nouveaux thèmes. Conserver ce qui a fait le charme du premier tome ( l’association entre l’humour décalé, la romance érotique, les scènes d’action et les sujets plus graves ) en incorporant des petites innovations à droite et à gauche. Encore une fois, tout est une question de dosage et d’équilibre. Voilà la difficulté majeure à surmonter.

Cette suite est-elle à la hauteur du premier tome ? Honnêtement, même si j’ai autant adoré écrire Amour, flingues et macaronis que LPCE et entraîner mes tarés de personnages dans de nouvelles aventures rocambolesques, je ne peux pas répondre à cette question, je ne suis pas assez objective… Je laisse donc le verdict aux meilleurs juges, mes lecteurs… lorsqu’il sera entièrement publié. 😉

3 réflexions au sujet de “Pondre une suite, un plaisant challenge !”

  1. Bonjour,
    Je n’ai pas encore commencé ce deuxième opus mais je vais m’y mettre prochainement. Je ne l’ai pas commencé car je suis trés addictive et que tu coups si je reste sur ma faim je pourrai être trés désagréable avec mon entourage… donc j’attends qu’il y en ai plus !!
    J’avoue que ce doit être difficile d’écrire d’un côté pour soi et de l’autre pour des tonnes de lectrices avec des goûts différents. Il faut que tu partes du principe que tu ne peux pas plaire à tout le monde donc écrits ce qui TE fait plaisir, ceux qui aiment resteront et les autres critiqueront. Mais tout le monde finira par parler de toi…
    Bon aprés je ne suis pas objective j’adore ton écriture !
    Voilà c’est juste mon avis en passant. Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Sylvie !
      Oui je comprends, en tant que lectrice je serais comme toi, j’attendrais qu’il soit bien avancé dans la publication. Je pense que tu n’es pas la seule d’ailleurs, d’autres lecteurs doivent attendre aussi pour éviter la frustration. Tu as bien raison pour la petite difficulté que tu as soulevé par rapport à la diversité du lectorat. De toute façon je suis bien consciente qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, tous les goûts et les couleurs sont dans la nature ! Ça se ressent déjà dans les commentaires sur Wattpad : certaines prennent plus le parti de Rob, d’autres celui de Val… Mais ce n’est pas étonnant étant donné la tournure de l’histoire. Donc effectivement, j’écris en premier lieu pour me faire plaisir, sinon ça ne servirait à rien. Ça aurait un côté « artificiel » si j’écrivais pour les autres et ce n’est pas mon genre. Merci beaucoup pour ton commentaire, bisous à toi !

      J'aime

      1. salut ma poule,
        je n’ai pas pu m’en empêcher, et j’ai commencé, enfin j’ai dévoré les sept premiers chapitres du second tome. j’aime ton style, ta façon de retourner les situations. Alors, oui c’est vrai, tu as fait évoluer tes personnages, et c’est très bien, il faut que tu écrives ce que toi tu ressens et pas essayer de faire plaisir à ton lectorat, parce que d’après moi, c’est ce que tu dégages qui fait que les gens te suivent, et pas en essayant de leur faire plaisir, nom d’un chien !
        ton livre est juste parfait. Val n’est plus avec Rob, et alors ? ça donne du piquant à l’histoire, et un stress pas possible aussi, je dois bien l’avouer ! mais peu importe, tu t’éclates en écrivant, tu fourmilles d’idées, alors c’est que tu es sur la bonne voie !
        Bisous

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s